Section PCF 38000 de Grenoble

Section PCF 38000 de Grenoble
Accueil
 
 
 
 

Transports publics, un combat communiste

Si aujourd’hui, l’agglomération grenobloise peut être fière de disposer de moyens de transports publics fiables et confortables, elle le doit pour beaucoup à l’action résolue durant de longues années des élus communistes et républicains.

Dès sa création en 1973 et parce qu’ils en étaient à l’origine, le SMTC a été présidé de 1973 à 1977 par Louis Maisonnat maire de Fontaine, puis de 1977 à 1985, par Gilbert Biessy maire d’Echirolles, et 2001 à 2008, par Claude Bertrand, tous trois élus communistes.

Durant les périodes de leur présidence et avec l’accord de leurs partenaires, ces présidents ont fait preuve d’audace, de responsabilité, impulsé une politique vigoureuse pour assurer un haut niveau de service, favoriser les déplacements, maintenir une  tarification abordable pour tous, en particulier les chômeurs et les personnes âgées.

Depuis quelques années, les frais de transports s’alourdissent et pèsent sur le budget des ménages. Selon une étude récente de l’agence d’urbanisme de la région grenobloise, le coût des transports publics s’élève annuellement à 700 € par ménage.

Nous pensons qu’il est temps de rendre gratuits les transports publics de l’agglomération. Cela n’a rien d’irréaliste. La mesure est appliquée dans une vingtaine de villes en France.

Au cours  de la campagne électorale municipale, les militants communistes ont visité plus de 3000 foyers dans les quartiers populaires de Grenoble,  dialogué au porte à porte et obtenu plus de 500 signatures sur la pétition en faveur des transports publics gratuits.

Nous pensons que la nouvelle municipalité de Grenoble qui s’est dite attentive au débat citoyen, doit mettre cette question à l’ordre du jour, engager la concertation avec les élus de la Métro.

En signant la pétition, en soutenant la démarche des militants communistes, il est possible d’obtenir gain de cause. Les usagers,  les collectivités et les entreprises tireront de multiples  avantages de la gratuité, en particulier les villes desservies plus agréables et accessibles par une réduction des bouchons et de la pollution, des salariés à l’heure et plus reposés. Il y aura moins de fraude, les usagers seront plus attentifs au bien commun. 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

le 04 mars 2015

A voir aussi